Territorial actions

Implantation territoriale et actions culturelles

Les projets de territoire de la Cie sont conçus en lien étroit avec les créations et la diffusion des œuvres, comme autant de façons différentes de rencontrer le public et de nourrir un univers artistique. Ces partages sont envisagées à un endroit où l’artiste est profondément impliqué dans son environnement, où la création nourrit les rencontres de l’action culturelle et les rencontres de l’action culturelle nourrissent la création.

La compagnie développe actuellement un volet d’actions culturelles en vue de nourrir la recherche sur la création
De ses mains, spectacle et installation constitués de différents tableaux explorant à la fois acrobatie aérienne, voix, texte, musique et arts plastiques.

Certains de ces tableaux seront participatifs. Les enjeux actuels pour la Compagnie  sont donc d’interroger la relation au public dans l’écriture du spectacle, et d’expérimenter ces tableaux grâce à ce travail en coopération avec le public.

Les actions sont axées sur le mouvement, la voix, la partition graphique, la fabrication à partir du fil, à travers différents thèmes traités dans De ses mains : le tissage, l’artisanat, le fil, la métier, la transmission, les lignes...

Le projet se penche aussi sur la question des générations, d’où la volonté de mener des actions intergénérationnelles avec des jeunes (de la primaire au collège – 7 à 13 ans) et des retraités et/ou des Ephad.

 

De 2016 à 2019, la compagnie a mené une résidence d’implantation sur la ville de Romainville(93), avec le soutien du Département de la Seine Saint-Denis et de la Région Ile-de-France, avec une mission d’action culturelle, création et diffusion, à parts égales.

De l’automne 2018 à juin 2021, sur l’invitation de la DRAC Ile-de-France, la compagnie met également en œuvre un CLEAJE - Contrat Local d’Eveil Artistique de Jeune Enfant - dans le territoire du Haut Val d’Oise à Persan(95).

Depuis 2016, les projets d’action culturelle de la compagnie sont directement en lien avec la diffusion des spectacles, ou conçus comme des résidences de création in situ. L’installation-spectacle très jeune public Twinkle est ainsi créée en immersion dans des structures de la petite enfance, en Seine-Saint-Denis et dans le Val d’Oise, entre 2016 et 2018.

 

Recherche et création in situ

De 2013 à 2018, la compagnie met en oeuvre un projet polymorphe et ambitieux, recherche au long cours intitulée Mue, dont les différentes formes, créées ou en devenir, tout public ou jeune public, permettent à la compagnie de donner un fil rouge à son travail sur le territoire.

L’écriture et la mise en oeuvre de Mue s’appuie sur le parcours circassien de Cécile Mont-Reynaud, qui suit la formation de formateurs en acrobatie aérienne au CNAC en 2004, et sur sa formation en BMC. Educatrice Somatique par le Mouvement diplômée en 2015 de la School for Body Mind Centering, elle complète également de 2012 à 2015 une formation sur le développement sensoriel et moteur du bébé, qui a motivé l’envie de créer pour le très jeune public. Le BMC est une approche dite «somatique» du corps qui étudie l’anatomie, la physiologie et le développement humains de manière expérientielle, c’est à dire que le mouvement et le toucher viennent compléter l’étude scolastique.  Il nourrit de nouvelles perspectives sur les espaces et organisations internes du corps en relation à la fois à ses étapes de développement et à son environnement, qu’il soit naturel, architectural ou encore sociétal.

Détails des actions de territoire depuis 2016

2016-2017

La création in situ Berceuses Eclectiques, faisant naître les prémices du futur spectacle Twinkle, s'est faite en immersion au Relais des Assistantes-Maternelles (RAM) de Fosses (95) ainsi qu'à la Maison de l’Enfance de Romainville (93).

La création de Qui pousse a bénéficié de temps de création et de répétition à l'école maternelle Boisseau à Clichy-la-Garenne (92).

2017-2018

La création de Twinkle s'est nourrit de temps de résidence et de répétition dans plusieurs structures de petite enfance de Romainville (93) et de Villiers-le-Bel (95), en lien avec Pépite, pôle d’accompagnement jeune public de la Cie ACTA. La Compagnie a aussi bénéficié du dispositif "Hisse et Ho !" du département de la Seine-Saint-Denis, (93) et a donc passé deux semaines en résidence dans la crèche Lucie Aubrac à Bondy (93) au printemps et automne 2018.

La création Qui pousse s’est accompagnée d’ateliers à l'école maternelle Maryse Bastié à Romainville (93) sur la saison, ainsi qu’à Sarcelles (93) au printemps 2018, en parallèle de la diffusion du spectacle à Tremblay-en-France.

Nourrissant les germes de la création 2020 De ses mains, la compagnie a pu bénéficier du dispositif Micaco - Culture et Art au Collège, et a passé quelques mois avec une classe de 5ème du Collège André Houël de Romainville (93) entre temps de recherche, ateliers en mouvement, ateliers d'écriture et création d'une esquisse (restitution) en mai 2018.

2018-2019

L'équipe de création de De ses mains a alimenté sa recherche par un projet intergénérationnel mené en collaboration avec la Maison de la Philo, avec des ateliers de philosophie, écriture et mouvement, auprès d’une classe de CM2 et de la Maison des Retraités à Romainville.

Le travail de la compagnie sur la petite enfance, en prévision d'une potentielle future création en 2022-23, continue de s'immerger dans des structures de petite enfance de Romainville telles que la Maison de l’Enfance.

A partir de l’automne 2018 et sur l’invitation de la DRAC (service SDAT), la compagnie démarre un CLEAJE - Contrat Local d’Eveil Artistique de Jeune Enfant -dans le territoire du Haut Val d’Oise à Persan (95). Ce projet est pensé sur 3 ans (octobre 2018- juin 2021), l’objectif étant de suivre des enfants de la crèche à la maternelle, de développer des ponts entre des zones urbaines et rurales, entre les familles et acteurs de la vie locale, en collaboration avec les Cies ACTA, les Demains Qui Chantent et le Porte-Voix, qui interviennent dans les villes ou villages limitrophes de Beaumont, Mours, Nointel, Ronquerolles et Noisy s/Oise.

2019 -2021

Depuis fin 2019, le Théâtre Dunois a reçu les clés du théâtre du Parc Floral (ex-Théâtre Astral).
Cinq compagnies (Collectif I am a bird now, Cie AMK, Cie Les Demains qui chantent, Cie Lunatic, Cie du Porte-Voix) accompagnent et construisent ce projet en lien avec le Théâtre Dunois. Liant enjeux humains et écologiques, cette nouvelle aventure est ainsi nommée Théâtre du Jardin Planétaire afin de rendre hommage à la philosophie de pensée de celui qui parraine le projet : le jardinier-poète Gilles Clément.

Dans la continuité de ce projet collectif, les Cie Lunatic, Cie AMK et Cie du Porte-Voix, s’associent au Théâtre Dunois pour proposer un projet original d’accompagnement des capacités créatrices des très jeunes enfants : Sous la peau, la terre.

Ces actions se concentreront sur les territoires de Paris et Fontenay-sous-Bois.  L’idée étant de guider les familles vers une observation sensible et imaginaire du monde végétal sur nos territoires d’habitation, dès le plus jeune âge.

Le CLEAJE se poursuit également jusqu’en juin 2021.

ENG