Recherche

Recherche et création in situ 2020-2022 - La vie des lignes

Cécile Mont-Reynaud a mené depuis 2013 le projet Mue, recherche protéiforme sur le corps et l’espace, sur les espaces du corps, qui a nourri aussi bien les projets de territoire que les créations Fileuse (2015), Qui pousse (2017), Twinkle (2018), les trois spectacle de la Cie actuellement « en tournée ».

Impulsée par la création De ses mains, sa nouvelle recherche La vie des Lignes se propose d’étudier le cirque à travers le prisme du Body-Mind Centering® (BMC®) et de la pensée anthropologique de Tim Ingold. Ce dernier décrit, dans ses ouvrages Une brève histoire des lignes et The life of lines, comment l’être humain, de tous temps, a tracé des lignes - dans l’écriture, le dessin, la marche, le tissage. Sa vision des lignes construit tout un mode de pensée, une relation au monde. Il montre comment, dans les liens qui se tissent entre les êtres et avec le territoire, nous avons peu à peu perdu le sens (et les sens) du geste qui les a fait naître. Dans un processus qui croise les mots, les sensations, les images et le mouvement, la Vie des Lignes vient mettre en lien des chercheur.se.s en anthropologie et en arts du spectacle, des circassien.ne.s et des éducateurs/trices somatiques (BMC®).

Recherche et création in situ 2013-2019 - Mue

Depuis 2013, la compagnie met en oeuvre un projet polymorphe et ambitieux, recherche au long cours intitulée Mue, dont les différentes formes, créées ou en devenir, tout public ou jeune public, permettent à la compagnie de donner un fil rouge à son travail sur le territoire.

L’écriture et la mise en oeuvre de Mue s’appuie sur le parcours circassien de Cécile Mont-Reynaud, qui suit la formation de formateurs en acrobatie aérienne au CNAC en 2004, et sur sa formation en BMC. Educatrice Somatique par le Mouvement diplômée en 2015 de la School for Body Mind Centering, elle complète également de 2012 à 2015 une formation sur le développement sensoriel et moteur du bébé, qui a motivé l’envie de créer pour le très jeune public. Le BMC est une approche dite «somatique» du corps qui étudie l’anatomie, la physiologie et le développement humains de manière expérientielle, c’est à dire que le mouvement et le toucher viennent compléter l’étude scolastique.  Il nourrit de nouvelles perspectives sur les espaces et organisations internes du corps en relation à la fois à ses étapes de développement et à son environnement, qu’il soit naturel, architectural ou encore sociétal.

FR
ENG FR