Tenségrité – Création 2006

Spectacles passés, Tout public

À l'origine de ce spectacle, un appel à projet du festival de l'Oh! pour jouer sur une péniche, en plusieurs escales sur la Marne et la Seine. La proposition de la compagnie Lunatic s'appuyait sur le fait que le portique devait se démonter entre chaque escale, afin de passer sous les ponts : l'idée fut donc de traiter le portique comme une sculpture monumentale, dont le mouvement de levage et de démontage devenait partie intégrante du spectacle.

Cette structure monumentale en bambou s'inspire des recherches architecturales et plastiques de visionnaires tels que Frei Otto et Buckminster Fuller. Ce dernier définit dans les années 1950 la notion de "Tenségrité" (contraction de "tensile" et "integrité). Les lois de la tenségrité permettent la création d’objets architecturaux étonnamment légers, où les éléments rigides paraissent flotter dans l’espace. Tension, compression, poids, contrepoids, équilibre et déséquilibre guident les mouvements de la structure déployée à chaque escale et ceux des acrobates aériens qui la parcourent, en écho aux sons de la harpe.

Depuis cette première création Tenségrité, ce principe de construction est un fil rouge qui traverse quasi toutes les structures originales de la compagnie, créées par Gilles Fer.

Détails techniques

Durée 25 min
Âge  Tout public
Lieux Création in situ pour une péniche type Freycinet

Distribution

Acrobates aériens
Joaquim de Gouveia, Volodia Lesluin Cécile Mont-Reynaud

Musiciennes (harpes et voix)
Hélène Breschand ou Cécile Audebert

Conception et fabrication de la structure
Didier Alexandre et Gilles Fer

Dates

Pas de dates prévues à ce jour

2006
Festival de l'Oh (8 représentations)

Production

Compagnie Lunatic

 

Coproductions et soutiens

Résidences

Les Arènes de Nanterre (92)
Le port autonome de Bonneuil sur Marne (94)

FR
ENG FR